Présentation de la compagnie La Lunette-Théâtre

La compagnie La Lunette-Théâtre, créée en 2009, a la spécificité d'être menée par un auteur-metteur en scène, Thierry Simon, dont les textes, publiés aux Editions Lansman, constituent un des éléments, mais un des éléments seulement des spectacles produits par la compagnie.

Au fil des spectacles s'est en effet constitué un collectif de création à géométrie variable dont le noyau est constant, mais dont l'équipe au plateau est partiellement renouvelée d'une création à l'autre.

Ce collectif de création a abordé, dans les premiers spectacle de la compagnie, une thématique à chaque fois différente, à travers des formes toujours renouvelées, mais s'alimentant l'une après l'autre des langages scéniques expérimentés précédemment.

Vivarium S01E02 (création 2012, 31 représentations), seconde grande forme de la compagnie, projet accompagné en création par l'Agence culturelle d'Alsace et cinq structures partenaires, s'est attaché à interroger la possibilité d'un traitement du polar sur scène. Ce spectacle, qui nous a permis d'aborder les interactions entre jeu d'acteur, espace vidéo et espace sonore, au cœur de cette création , a été repris dans le off avignonnais au Théâtre Girasole en juillet 2013, et s'est vu attribuer le prix du meilleur polar théâtral à l'important Festival de Cognac dès l'automne 2013.

S'éclipsent et alunissent (création 2014), spectacle pour marionnettes et vidéo, en extérieur, sur façade, fut créé sur commande du Festival des Fenêtres de l'Avent. Crée initialement pour un one shot, cette petite forme tout public, nous permettant de réinvestir des outils de créations abordés dans Vivarium S01E02 tout en découvrant les problématiques d'une forme prévue pour l'extérieur, et la singularité du rapport manipulant /manipulé propre à la marionnette, s'est transformé en une forme disponible en extérieur et en intérieur, et a connu une diffusion de quinze représentations, étant programmé notamment au Festival Scène d'Automne en Alsace, et au Festival Coup de Chauffe co-organisé par le CNAR de Niort.

Wannsee Kabaré (création 2016, vingt représentations à ce jour), spectacle coproduit par La Comédie de l'Est et les Scènes du Nord, diffusé dans un réseau de théâtre de Ville mais également à la Scène nationale de Forbach, marque incontestablement un tournant dans les préoccupations majeures de la compagnie. En effet, le spectacle a abordé directement la question politique, et notamment celle de la montée des extrémismes en Europe sur un temps long, dans une forme alliant théâtre et vidéo, déjà expérimentés lors des deux précédentes créations, mais interrogeant également, cette fois ci, la question de l'insertion du chant et de la musique live dans une forme théâtrale.

Cortège(s) ( création 2019, 14 représentations à ce jour). L'entrée politique, dans un rapport entre l'intime et le monde, a été au cœur de cette production de la compagnie. Dans un espace épuré, sept comédiens ont pris en charge la dimension singulière de ce théâtre de récit. Elle a été pour nous , esthétiquement, l'occasion d'intégrer, outre le jeu, la vidéo et le chant, la question de la danse dans son acception la plus contemporaine, dans une recherche de dramaturgie de plus en plus plurielle.

Les membres de la compagnie

Thierry Simon

auteur, metteur en scène

Dix de ses textes, Le Mur, Oro, Circus Mundi, Les Soeurs Mézière, Vivarium S01E02, Peines d’amour gagnées, le manuscrit de Tripoli, Wannsee Kabaré, Cortège(s), Zone et Et y a rien de plus à dire ( à paraitre février 2020) sont publiés aux Editions Lansman. Deux autres textes, Rituel, et Styx 2.0 sont publiés chez Dramedition (Pologne), dans la collection 10 sur 10.
Il répond également à des commandes d’écriture du collectif des Foirades (2007), des Taps (2006) du Point d’Eau (2008) de la compagnie Unique et cie (2015), ainsi que de Dramedition, structure installée à Poznan (Pologne) visant la diffusion du théâtre en langue française en Europe de l’Est et dans le monde (publication dans la collection 10 sur 10).
Il participe à la résidence 10 sur 10, initiée par Dramedition (Poznan) à Cracovie en février 2018 en compagnie de neuf autres auteurs français, belges, suisses, camerounais, résidence durant laquelle il écrit Styx 2.0, publié en juin 2018, enregistrée par les élèves du CNSAD sous la direction d’Armel Roussel et diffusée sur RFI en mai 2019 dans l’émission de Vive voix.
En juin 2018, il est boursier de l’association Beaumarchais-SACD pour l’écriture de S.P. texte renommé Et y a rien de plus à dire dont il achève l’écriture en avril 2019 en résidence à la Chartreuse-Centre national des écritures du spectacle. Ce texte est lauréat de l’aide à la création des textes dramatiques-Artcena (novembre 2019).
Il participe, en compagnie de sept auteurs français et belges à la résidence organisée par Ithac absl (Bruxelles) durant la saison 2018-2019.
Il est auteur associé au Relais culturel de Haguenau pour les années 2019, 2020 et 2021, par convention avec la Drac Grand Est et la Région Grand Est, aux côtés de la compagnie Les Attentifs dirigée par Guillaume Clayssen.
Pour la compagnie la Lunette-Théâtre, il signe les mises en scène de Histoire de Marie de Brassaï en 2009, des Soeurs Mézière en 2010, de Vivarium S01E02 en 2012, de Wannsee Kabaré en 2016 et de Cortège(s) en 2019.

Sylvie Bazin

co-mise en scène

Sylvie Bazin se forme à l’art Théâtral au conservatoire d’art dramatique de Grenoble, (Abbes Faraoun et Louis Beyler), au clown et à la comédia dell’arte (Paul André Sagel ,école Lecoq) ainsi qu’au mime et à l’expression corporelle( Isaac Alvarez). Elle joue avec le théâtre du Totem, à St Brieuc (Hubert Lenoir et Paul-André Sagel) à Grenoble avec le théâtre de l’Immédiat (Patrick Ducré) puis avec diverses compagnies indépendantes en Région Alsace (Collectif Les Foirades, La Lunette Théâtre).
En 2009, elle interprète seule en scène Histoire de Marie de Brassai, spectacle de La Lunette- Théâtre sélectionné dans le cadre des Régionales 2009-2010.
Elle participe à toutes les créations de la Lunette-Théâtre.

Suzanne Emond

jeu

Diplômée en 2007 de ARTS² école supérieure des arts de Mons, elle poursuit sa formation théâtrale par des stages et workshops, notamment auprès de Delphine Eliet (L’école du jeu, Paris, 2008), de Tom Lanloy (Mama Medea, Bruxelles, 2011), de Jean-Claude Berruti et Florence Girardon (Protection d’Anja Hilling, 2015) et du Théâtre du Soleil en 2015. Elle joue dans Le Mariage de Figaro mis en scène par Daniel Schaise au Théâtre des Martyrs à Bruxelles (2004), puis dans La Bonne âme de Sé Tchouan mis en scène par Dirk Opsdataele en 2007 et la même année, et jusqu’en 2009, dans Tristan et Yseult mis en scène par Nele Paxinou (France et Belgique).
En 2010, au festival Villeneuve-en-scène, elle joue dans Les Enfants du Paradis mis en scène par Frédéric Poyt.
De 2012 à 2016, elle travaille avec La Fabrique des Petites Utopies, cie itinérante basée à Grenoble, et joue notamment dans Nous sommes tous des K d’après Kafka, mis en scène par Bruno Thircuir, en France, en Belgique et au Bénin.
En 2018 et 2019, à Berlin, elle joue dans Héraklès Level 3, puis Héraklès Level 4 mis en scène par Rolf Kasteleiner, au Performing art festival de Berlin.
Parallèlement à son parcours de comédienne, elle réalise plusieurs mises en scène : Mon chat s’appelle Odilon de Paul Emond en, 2010, Samaritaine / Et devant moi, le monde, aux Ecuries de la Vénerie, Belgique, en 2014 /Good Girl, adaptation de King Kong Théorie de Virginie Despentes, Samaritaine, Belgique 2016 / Der Reservist de Thomas Depryck, à la Frei Box du Deutsches Theater de Berlin, en 2018 /La Rage d’Alex Lorette, en 2019-2020, production en cours.
Elle assiste à la mise en scène Jean-Claude Berruti pour Cromedeyre-le Viel de J. Romains, puis pourLe Médecin malgré lui, au CDN de Saint-Etienne, en 2008 et 2009, puis sur Un grand amour, de Nicole Malincoli au Rideau de Bruxelles en 2017. Elle assiste Matthias Ruppert pour la mise en scène de Der Thermale Widerstand de F. Schmaltz au Deutsches Theater de Berlin en 2016 , puis Dusan Parizek pour Niemand de Odon von Horvath au Deutshes Theater de Berlin en 2017, Paul Schwesig pour IchbinDorian, au Frühlingscamp Junges Deutsches Theater de Berlin en 2018, et Joelle Cattino dans sa mise en scène de Et des poussières au Théâtre Le Public de Bruxelles en 2018.
Elle est également autrice de trois textes dramatiques, et notamment de Ma Slovaquie ou la colère de ma mère , écrit en résidence sur l’île de Comacina avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International.

Antonin Bouvret

scénographie

Antonin Bouvret s'est formé à l’école des Beaux Arts de Mulhouse ainsi qu'à l’école du TNS. Il a travaillé avec Giorgio Barberio Corsetti, Alexandre de Dardel, Laurent Hatat, Yann-Joël Colin ainsi qu’avec de nombreuses compagnies indépendantes en région (Plume d’éléphant, Théâtrino. Il est aussi costumier et créateurs de marionnettes et d’accessoires. Il se définit comme créateur d’espaces fonctionnels où se côtoient symbolisme et quotidien, au service du jeu et de l’imagination
Pour la Lunette -Théâtre, il réalise les scénographiies des Sœurs Mézière, de Vivarium S01E02 et Wannsee Kabaré, contribue à la création vidéo et assume la régie vidéo des deux derniers spectacles nommés.

Jérôme Rivelaygue

espace sonore

Créateur sonore, compositeur et régisseur son, Jérôme Rivelaygue a collaboré avec de nombreux metteurs en scène et compagnies en Alsace (Christian Hahn, Francis Freyburger, le Kafteur, Avec ou sans fil…). Il a également participé à plusieurs projets de création sonore (remixes politiques, parutions dans plusieurs compilations…) sous le pseudonyme Le vrai Bernardo, collaborant ainsi avec DJ Davduf, le netlabel Antisocial ou encore les logiciels OhmForce. Il complète ces activités en intervenant en tant que technicien sur plusieurs festivals (Phalsbourg, Sénones, Mon mouton est un lion…) ou comme intervenant MAO et son à l’image dans le cadre de l’éducation nationale.
Pour la Lunette -Théâtre, il réalise les espaces sonores et assure la régie son sur Vivarium S01E02, Wannsee Kabaré et Cortège(s).

Christophe Mahon

création lumière

Christophe Mahon se forme à l'Institut Grenoblois des Techniques du Spectacle Vivant où il obtient le Diplôme de régisseur (lumière / son / plateau). Il intervient en qualité d'éclairagiste – régisseur lumière pour des compagnies professionnelles et assure la régie générale sur plusieurs festivals ( été cour/été jardin, Théâtralis….).Il crée des éclairages sur des bâtiments architecturaux, pour le théâtre, la danse , la musique, des expositions ...Il travaille en collaboration avec des metteurs en scène, chorégraphes, architectes, artistes plasticiens...
Il a conçu la création lumière de tous les spectacles de La Lunette-Théâtre

Elles et ils ont participé aux précédentes créations de la compagnie




Blanche Giraud-Beauregardt, comédienne
Francis Freyburger, comédien
Christine Koetzel, comédienne
Pascale Lequesne, comédienne
Carole Breyer, comédienne
Philippe Cousin, comédien
Delphine Crubezy, comédienne,
Bruno Journée, comédien
Mechtild Freyburger, costumière
Florence Bohnert, costumière et comédienne
Jean-François Pey, vidéaste
Olivier Fuchs, compositeur
Sandrine Pirès, comédienne
Yann Siptrott, comédien
Michel Prica, comédien
Hélène Lantz, chargée de diffusion
Hélène Oswald, comédienne
Bruno Dreyfurst, assistant à la mise en scène
Laure Isenmann, graphiste
Fab Miola, assistant espace sonore
Bruno Pillon, régisseur
Vincent Arot, assistant à la mise en scène
Vidal Bini, chorégraphe
Francis Fischer, dramaturgie
Rémi Brenière, Comédien
Kadir Ersoy, comédien
Marie Vono, comédienne
Marie Schoenbock, chanteuse
Camille Rebetez, auteur
Penda Diouf, autrice
Clémence Weill, autrice